Le site du CNLE

> Accueil > Travaux du CNLE > Les avis du CNLE > Avis 2011

Avis 2011

2 décembre 2011 : Avis du CNLE sur le 3e rapport du gouvernement relatif à l’objectif de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans

[7 décembre 2011] Les analyses de cet avis ont été rendues publiques lors de la conférence de presse du 5 décembre 2011, à l’Assemblée nationale. Le CNLE renouvelle, de façon pressante, sa demande de mise en place d’un plan d’action, global et multipartenarial, pour la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

20 octobre 2011 : Contribution du CNLE à la convention tripartite pluriannuelle signée entre l’Etat, l’UNEDIC et Pôle emploi

[24 octobre 2011] Parmi les avis qu’il est amené à donner sur les politiques publiques qui contribuent à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, le CNLE se sent concerné par tout ce qui touche à l’insertion professionnelle et, partant, aux services et aux aides apportés aux demandeurs d’emploi. C’est la raison pour laquelle il a jugé bon de préciser aux parties à la nouvelle convention tripartite pluriannuelle, l’Etat, l’UNEDIC et Pôle emploi, quelques attentes des demandeurs d’emploi, telles que les membres du CNLE les perçoivent.

Avis du CNLE du 5 juillet 2011 : "Accès aux soins des plus démunis : CMU, ACS, AME, dix ans après, revaloriser et simplifier les dispositifs pour réduire le non-recours à la couverture maladie et améliorer l’accès aux soins des plus démunis "

[7 juillet 2011] Suite à la parution récente de deux rapports évaluant l’Aide médicale de l’Etat (AME), le CNLE fait part de ses observations et de ses recommandations pour l’orientation des politiques publiques menées dans ce domaine. Il rappelle que le dispositif de l’AME est nécessaire et doit être préservé, pour des impératifs de santé individuelle et de santé publique. Il recommande cependant une réforme aboutissant à la fusion de l’AME et de la CMU, assortie d’une revalorisation de la CMU-C.

Avis du CNLE du 16 mai 2011 : "RSA : un levier en faveur d’une politique de l’emploi et de la lutte contre les exclusions"

[17 mai 2011] Le CNLE diffuse un avis pour faire part de sa réaction au débat récent sur les droits et devoirs des bénéficiaires du RSA et des minima sociaux. Il souhaite rappeler certains éléments objectifs sur cette question ainsi que son analyse et ses recommandations.

4 avril 2011 : Avis du CNLE sur le projet de Programme national de réforme (PNR) 2011-2013

[5 avril 2011] Particulièrement attentif à l’importance que revêt la production du PNR dans le contexte national et européen actuel, le CNLE a produit un avis sur le projet de ce programme.

15 mars 2011 : Avis du CNLE sur le rapport 2010 du gouvernement au Parlement « Suivi de l’objectif de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans »

[18 mars 2011] Le CNLE a examiné le deuxième rapport du gouvernement français relatif au suivi de l’objectif de baisse de la pauvreté d’un tiers d’ici 2012. Il constate l’intérêt de cet outil, qui permet à tous les acteurs concernés de disposer d’une référence commune pour le débat sur les politiques nationales, mais il insiste sur la nécessité de rendre plus cohérents les engagements chiffrés du gouvernement avec les politiques mises en œuvre pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion.

14 février 2011 : Recommandation du CNLE sur les suites de l’Année européenne 2010 de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

[17 février 2011] L’année européenne a été marquée par une forte mobilisation de tous les acteurs investis dans ce champ d’action. Elle a été l’occasion d’un partage exceptionnel d’objectifs et de valeurs communes, mettant en lumière la réalité des pratiques et des parcours. Le CNLE considère qu’en France comme en Europe, les enseignements tirés de cette expérience doivent inspirer la mise en oeuvre d’une stratégie globale renforcée. Il demande à cet effet que soit convoqué en 2011 un Comité interministériel de lutte contre l’exclusion (CILE).

27 janvier 2011 : Avis du CNLE sur le projet de décret relatif à la Conférence nationale de santé (CNS)

[28 janvier 2011] Le CNLE considère que le présent décret pourrait apporter les remaniements et évolutions nécessaires à l’amélioration du fonctionnement de la CNS et au renforcement de son rôle. Il avance toutefois quelques observations et recommandations qui lui semblent pouvoir mieux intégrer la CNS dans le processus global de décision.