Le site du CNLE

Le site du CNLE

> Accueil > Dossiers thématiques > Santé et précarité > Les chiffres de l’Inégalité sociale de santé > Chiffres clés

Chiffres clés

Imprimer cette page

[27 novembre 2009] Chiffres clés et modes de calcul de la pauvreté.

Généralités

- Part des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté :
> 7,9 millions
(Charte « pour le développement de l’aide alimentaire » du 18 mars 2009)

- Part des personnes en extrême pauvreté :
> 1,8 millions
(Charte « pour le développement de l’aide alimentaire » du 18 mars 2009)

Taux de déclaration d’un mauvais état de santé

- Taux de déclaration d’un mauvais état de santé par la population-cible habitant dans une Zones urbaines sensibles (ZUS) :
> Homme : 28 %
> Femme : 36 %
(Irdes « Des indicateurs de santé moins favorables pour les habitants des Zones urbaines sensibles (ZUS) », janvier 2007)

- Proportion des habitants des Zones urbaines sensibles (ZUS) se déclarant en mauvaise santé en fonction du taux de chômage dans le quartier :
> 1er quartile (regroupant 25% des quartiers où les taux de chômage sont les moins élevés) : 22 %
> 4e quartile (regroupant 25% des quartiers où les taux de chômage sont les plus élevés) : 31,7 %
(Irdes « Contexte géographique et état de santé de la population : de l’effet ZUS aux effets de voisinage », février 2009, d’après Enquête décennale 2002-2003 Insee)

- Probabilité pour les habitants de Zones urbaines sensibles (ZUS) de se déclarer en mauvaise santé, en fonction de leur couverture complémentaire :
> CMU-c : 5,3
> Sans couverture : -3,1
(Irdes « Des indicateurs de santé moins favorables pour les habitants des Zones urbaines sensibles (ZUS) », janvier 2007)

Taux de couverture par une complémentaire

- Part de revenu que les ménages consacrent à la couverture complémentaire (taux d’effort) :
> De 0 à 799 € : 10,3 %
> De 800 à 1 099 € : 6,3 %
> De 1 100 à 1 399 € : 4,8 %
> De 1 400 à 1 866 € : 4 %
> 1 867 € et plus : 2,9 %
(Irdes « La complémentaire santé en France en 2006 : un accès qui reste inégalitaire », mai 2008, d’après Enquête Santé Protection Sociale 2006)

- Part de la population déclarant ne pas avoir de couverture maladie complémentaire :
> Environ 7 %
(Irdes « La complémentaire santé en France en 2006 : un accès qui reste inégalitaire », mai 2008, d’après Enquête Santé Protection Sociale 2006)

- Taux d’absence de couverture complémentaire par population-cible :
> Immigrés étrangers : 35 %
> Immigrés naturalisés : 20 %
(> Français nés en France : 7 %)
(Irdes « Le recours aux soins de ville des immigrés en France », septembre 2009, d’après Enquête décennale 2002-2003 Insee)

- Taux de la population-cible bénéficiant effectivement de l’ACS en 2006 :
> 10 % (203 000 personnes)
(Irdes « Aide à l’acquisition d’une assurance maladie complémentaire : une première évaluation du dispositif ACS », avril 2007)

Taux de renoncement à des soins et de recours effectif

- Part de la population déclarant avoir renoncé à des soins pour des raisons financières au cours des douze derniers mois :
> Environ 14,3 % (à 63 % pour des soins bucco-dentaires, à 25 % pour les lunettes et à 16 % pour des soins de spécialistes)
(Irdes « La complémentaire santé en France en 2006 : un accès qui reste inégalitaire », mai 2008, d’après Enquête Santé Protection Sociale 2006)

- Taux de renoncement aux soins selon le type de couverture complémentaire :
> Non-bénéficiaires Couverture complémentaire privée et/ou CMU-c : 32 %
> Bénéficiaires CMU-c : 19,1 %
> bénéficiaires Couverture complémentaire privée (Hors CMU-c) : 12,6 %
(Irdes « La complémentaire santé en France en 2006 : un accès qui reste inégalitaire », mai 2008, d’après Enquête Santé Protection Sociale 2006)

- Probabilité de recourir à un médecin généraliste selon le type de couverture complémentaire, par rapport à un ration de référence égale à 1 (être un Français né en France)) :
> CMU complémentaire : 1,05
> Sans couverture : 0,48
(Irdes « Le recours aux soins de ville des immigrés en France », septembre 2009, d’après Enquête décennale 2002-2003 Insee)

- Probabilité de recourir à un médecin spécialiste selon le type de couverture complémentaire, par rapport à un ration de référence égale à 1 (être un Français né en France)) :
> CMU-c : 0,87
> Sans couverture : 0,61
(Irdes « Le recours aux soins de ville des immigrés en France », septembre 2009, d’après Enquête décennale 2002-2003 Insee)

Taux de refus de soins

- Taux de déclaration de refus par les médecins généralistes :
> A l’égard des bénéficiaires de la CMU : 10 %
> A l’égard des bénéficiaires de l’AME : 37 %
(Observatoire de l’accès aux soins de la Mission France de Médecins du monde, Rapport 2008, octobre 2009, d’après une enquête de testing réalisée fin 2005 auprès de 725 médecins généralistes dans dix villes de France)

- Taux de déclaration de refus par médecins ou un pharmaciens dans les 12 derniers mois :
> A l’égard des bénéficiaires de la CMU : 15 % (chiffre 2003)
(Drees « État de santé et recours aux soins des bénéficiaires de la CMU – Un impact qui se consolide entre2000 et 2003 », mars 2004)
> A l’égard des bénéficiaires de l’AME : > 1/3
(Drees « Les bénéficiaires de l’AME en contact avec le système de soins », juillet 2008)

Les modes de calcul de la pauvreté

Modes de calcul de l’Onpes et de l’Insee

Le taux de pauvreté monétaire habituellement mesuré est défini comme la proportion d’individus ayant un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. L’Insee et l’Onpes ont adopté la norme européenne qui retient le seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian. [1]

L’onpes retient également 10 autres indicateurs de pauvreté :
> Pauvreté en conditions de vie : nombre de privations auxquelles le ménage déclare être confronté, parmi un ensemble de vingt-sept pris comme référence, le seuil de pauvreté ici retenu est le cumul d’au moins huit privations,
> Intensité de la pauvreté : écart relatif entre le seuil de pauvreté et le revenu médian des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté,
> Taux de pauvreté de la population en emploi : part des individus en emploi vivant dans un ménage dont le revenu est inférieur à 60% de la médiane,
> Evolution annuelle du nombre d’allocataires de minima sociaux d’âge actif,
> Taux de persistance dans le RMI,
> « Indicateurs d’exclusion »,
> Taux de renoncement aux soins pour des raisons financières,
> Taux de sortants à faible niveau d’études,
> Taux de demandeurs d’emploi non indemnisés,
> Part des demandes de logement social non satisfaites après un an.

La mesure de la pauvreté monétaire est relative dans le sens où elle s’appuie sur un seuil entièrement dépendant de la distribution des niveaux de vie de l’année considérée. On peut s’intéresser à une notion semi-relative, la pauvreté avec un seuil ancré dans le temps : il s’agit de mesurer la part des individus vivant sous un seuil relatif défini une année donnée et qui resterait constant d’une année sur l’autre en termes réels. [2]

Mode de calcul dans le rapport « Suivi de l’objectifs de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans » présenté en octobre 2009 au Parlement

Dans ce rapport intitulé « Suivi de l’objectifs de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans », le haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse présente un tableau de bord reprenant les indicateurs fixés par le décret 2009-554 du 20 mai 2009 relatif à la mesure de la pauvreté. Parmi les indicateurs figurent deux nouveaux :

  • Ecart entre la proportion d’adolescents ayant au moins deux dents cariées non soignées selon les catégories sociales,
  • Part de personnes relogées parmi les personnes désignées prioritaires par les commissions de médiation « droit au logement opposable » et n’ayant pas refusé l’offre.

Notes

[1] D’après l’Etude de P. GODEFROY, J. PUJOL, E. RAYNAUDET et M. TOMASINI, « Inégalités de niveau de vie et mesures de la pauvreté en 2006 », Insee

[2] Ibid

meds actos cheapest dilantin in usa buy septra online terbicip tablets price in india more info bupropion hci information about buy calaptin 80mg sildigra super active pantoprazole price costco cernos depot for sale in california pelosta 1 online in france http://upsizemag.com/clozapine-uk.pdf metoprolol succinate ciprofloxacin pharmacy generic dapoxetine uk megalis price in california http://www.naturaldiamondcompany.com/drug-metoprolol.pdf http://www.phaseivengr.com/buy-sildenafil-citrate-jelly.pdf ranitidine 150 mg tablet http://www.naturaldiamondcompany.com/finpecia-online.pdf sildenafil citrate generic xenical indonesia order phenergan without prescription buy pletoz 50mg in france information about furosemide 40mg tablets acyclovir manufacturers discount isotretinoin 30 mg ciplactin pills for sale levothyroxine no prescriptions buy floricot usa info about oral ketoconazole http://upsizemag.com/buy-amoxil-online.pdf nitazoxanide drug diflucan philippines 5 doxepin cream http://upsizemag.com/buy-generic-dulcolax.pdf arimidex 10mg nexium in canada arcalion medicina irbesartan amlodipin norvasc 5mg valacyclovir hydrochloride no prescription information prevacid cheap canada rx fluorouracil cream price more info manufacturer of levaquin about vega for sale http://www.naturaldiamondcompany.com/best-price-provigil-modalert.pdf tadacip cipla uk order azithromycin online in united states http://www.phaseivengr.com/no-prescription-cymbalta.pdf celebrex cost australia more wellbutrin pills
alendronate sodium trihydrate
 abilify no prescription
imatinib migraine
prednisolone australia
about fluoxetine capsules 10mg
prosteride 5mg
phenergan uk
gleevec 300 mg
more info about buy decadron online
more prexaton price
buy revlimid 25 mg
more info about rapacan online
risperidone medicine in canada
http://upsizemag.com/buy-a-ret-gel-0-025%-20gm.pdf
armodafinil adhd
information premarin prices canada
zyban 
septra ds
normabrain lowest price
noroxin antibiotico
doxazosin 10 mg
more amiodarone hydrochloride
meloxicam 15 mg in france
malegra fxt in india
http://artistlane.com/bupropion-75-vs-300xl.pdf
http://upsizemag.com/duloxetine-no-rx.pdf
http://artistlane.com/benicar-tab.pdf
more info suprax available
information about prosteride 1 mg
cheap price medrol
biaxin medicine
arcalion sulbutiamine
zoloft mail order in mexico
lansoprazole 3mg in usa
buy metoprolol
methotrexate 50 mg in new york
more info about abilify canada
best progesterone cream in new york
pricing lipitor
purchase azithromycin no prescription mastercard in uk
premarin cream australia
bactrim ds antibiotic
silagra cheap
 mesterolone 
sustanon 250 from uk pharma
order roxithromycin
pepcid ac generic
discount amlodipine
diclofenac manufacturer
http://artistlane.com/pakistan-sustanon-pharmatec.pdf
information about mebendazole online
omeprazole pills
http://artistlane.com/piracetam-powder-to-buy.pdf
buy levitra online usa
premarin purpose
buy generic mestilon in usa
levetiracetam generico in france
about ranbaxy valtrex
http://fhginterests.com/malegra-100-sunrise
donepezil aricept 5 mg
purchase gleevec
buy vibramycin liquid in uk
buy urimax usa
simvastatin 
diovan cost
levetiracetam mg
nitazoxanide kaufen
forzest buy
bimatoprost careprost ru
finasteride online
prilosec 40 mg
tadarise blister
information cost of mirtazapine
information xtane 25 mg natco
arpizol price
zocor tablet
linezolid 600 mg
http://christchurch-dorset.com/suhagra-50-in-hindi
information about admenta price in india
http://mysneakerspot.com/tadaga-uk
50 mg fluconazole
depo medrol oral
http://internationalfundinggroup.com/drug-enalapril
buy letrozole femara uk
levaquin without prescription
information buy megalis online
walmart progesterone cream
erythromycin tablets
http://wisdomofthetoga.com/metronidazole-bp-0-75
protonix pantoprazole
oleanz rt 15
http://destinvacationrentalhomes.com/megalis-capsules
price bupropion giant eagle
fosamax generic equivalent
buy sildenafil citrate jelly online
buy generic compazine in mayami
10 norvasc in new york
info about generic brand for diovan
about adoxa 100mg
buy ciproxifan in usa
imatinib argentina
http://printheadshots.com/buy-generic-biaxin
stendra tab in uk
amiloride 10 mg
doxycycline 
prochlorperazine edisylate
achat lioresal france in mexico
buy generic filagra online
cabergoline online in united states