Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Brèves > Conclusions des 3 jours de l’expérimentation sociale

Conclusions des 3 jours de l’expérimentation sociale

Imprimer cette page

[3 mai 2010] Du 27 au 29 avril, Marc-Philippe Daubresse a réuni l’ensemble des partenaires du domaine de l’expérimentation sociale. Au terme de ces trois jours, il a pu dresser un premier bilan et dégager des perspectives d’avenir pour le secteur.

Le ministre a souligné que la démarche d’expérimentation sociale doit à la fois être conçue
comme un laboratoire d’innovation, très concret, et comme une nouvelle méthode de
gouvernance
pour agir pour la jeunesse.

Ses efforts porteront sur trois axes principaux :

- Premier axe : tirer le meilleur parti de l’évaluation. Le ministre souhaite réunir le Conseil scientifique du Fonds d’expérimentation pour aller plus loin dans cette démarche inédite d’évaluation.

- Deuxième axe : remettre de la cohérence et concentrer l’action sur les initiatives qui
fonctionnent
. M. Daubresse souhaite donc mettre en place cinq laboratoires territorialisés, dans des agglomérations urbaines, des villes, et des départements, y compris ruraux, qui seront des territoires « test », où la totalité des expérimentations (insertion professionnelle, alternance, réussite éducative, logement, lutte contre le décrochage scolaire, financement du permis de conduire…) serait pilotée globalement, par un même acteur, pour concourir au même objectif : agir pour la réussite des jeunes.

- Troisième axe : impliquer davantage les entreprises et partenaires privés. Aujourd’hui seuls Total et l’UIMM participent à l’expérience. Le ministre souhaite que d’autres entreprises entrent dans le projet. Dans cette perspective, il va multiplier ses rencontres avec les chefs d’entreprise, y compris de PME, pour les sensibiliser à cette initiative.

* Pour aller plus loin, consultez le site internet, lancé la semaine dernière et consacré à l’expérimentation sociale : experimentationsociale.fr