Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Brèves > Dans un manifeste, la Croix-Rouge française, le Secours catholique et l’UNCCAS s’engagent contre l’exclusion bancaire en France

Dans un manifeste, la Croix-Rouge française, le Secours catholique et l’UNCCAS s’engagent contre l’exclusion bancaire en France

Imprimer cette page

[13 décembre 2011] Patrick Kanner, président de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS), le professeur Jean‐François Mattei, président de la Croix‐Rouge française, et François Soulage, président du Secours catholique, ont présenté le 7 décembre 2011, à Paris, le Manifeste pour l’inclusion bancaire en France des populations fragiles.

Plus de 5 millions de personnes sont aujourd’hui victimes d’exclusion bancaire. Leurs difficultés d’accès mais surtout d’usage des produits et services bancaires sont malheureusement peu prises en compte dans les
statistiques officielles.

Compte tenu de la place des services bancaires dans notre vie quotidienne, les signataires du manifeste alertent sur les conséquences sociales de ce phénomène. La Croix‐Rouge française, le Secours catholique et l’UNCCAS proposent également des solutions pour lutter à grande échelle contre cette forme d’exclusion.

Accès refusé à un guichet ou à un conseiller personnel, mauvais fonctionnement du compte et des moyens de paiement générant des frais d’incident en cascade, incompréhension des modalités des crédits renouvelables… ces difficultés touchent à la fois des bénéficiaires de minima sociaux, des chômeurs ou des travailleurs pauvres mais aussi des ménages issus des classes moyennes confrontés au malendettement.

Pour tous, un simple accident de la vie (perte d’emploi, divorce, maladie) peut rapidement dégrader leur situation déjà fragile. Disposer d’un compte bancaire ne suffit pas. Encore faut‐il pouvoir l’utiliser dans de bonnes conditions et bénéficier de conseils adaptés !

Au travers de ce manifeste, la Croix‐Rouge française, le Secours catholique et l’UNCCAS ont donc pour ambition de :
- rendre plus visible le phénomène d’exclusion bancaire, cause et conséquence d’exclusion sociale ;
- pointer le manque d’efficience des politiques publiques et l’insuffisance des moyens privés sur le sujet ;
- proposer des solutions concrètes, via un dispositif d’observation, de certification et d’incitation des établissements bancaires à faire évoluer leurs pratiques.

Les lois en vigueur ne répondent en effet que partiellement à la question tandis que les bonnes pratiques bancaires sont inégales et pèsent encore trop peu dans la lutte contre l’exclusion bancaire. Les auteurs du manifeste préconisent également de renforcer l’accompagnement budgétaire des populations fragiles et invitent les pouvoirs publics à promouvoir un nouveau modèle économique.

Cette présentation du manifeste devrait être une étape importante dans la poursuite du dialogue que les trois réseaux souhaitent engager avec l’ensemble des acteurs publics et privés autour de cette question de société.

* Lire le manifeste pour l’inclusion bancaire en France des populations fragiles :

Manifeste inclusion bancaire - 2011 (PDF - 1.4 Mo)