Le site du CNLE

Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Brèves > Les fonds d’aide aux jeunes : une aide de dernier recours

Les fonds d’aide aux jeunes : une aide de dernier recours

Imprimer cette page

[31 mars 2010] La Lettre de la Drees n° 721 de mars 2010 est consacrée à une étude sur les fonds d’aide aux jeunes (FAJ). Créés en 1989 suite à la mise en place du revenu minimum d’insertion, les FAJ favorisent l’insertion sociale et professionnelle des 18-25 ans en leur apportant des secours temporaires sous la forme d’aides financières ou de prestations d’accompagnement social.
L’étude dresse le panorama des différentes formes prises par ces aides accordées par les conseils généraux, après avis d’une commission d’attribution, à des jeunes âgés de 18 à 25 ans.

Les fonds d’aide aux jeunes ont été mis en place pour pallier à la condition d’âge minimum limitant l’accès au RMI (25 ans). Ce sont des aides ponctuelles et de faible montant, répondant à un besoin précis . C’est un dispositif devenu obligatoire en 1992, et laissé à la gestion exclusive des conseils généraux à partir de 2005.

En 2008, le budget des FAJ s’élevait à 35,2 millions d’euros. Ce sont 135 000 aides financières individuelles qui ont été attribuées et 41 000 jeunes qui ont été concernés par des actions collectives, cette année-là.

Les aides financières sont généralement attribuées sous la forme de subventions ou bien, plus rarement, de prêts remboursables. Le plus souvent, ce sont des motifs alimentaires qui sont invoqués dans les demandes d’aides, puis arrivent en deuxième lieu la mobilité et le transport, suivis par la formation et le logement. Moins souvent, elles concernent la recherche d’emploi, la santé…

Si l’étude met en lumière la diversité des situations des jeunes bénéficiaires, elle permet quand même de dresser des profils-types. Les jeunes concernés sont plus souvent des jeunes filles, sans diplôme et au chômage, qui n’habitent plus chez leurs parents mais qui ne possèdent pas de logement autonome.

Parallèlement, certains départements mettent en place des actions collectives qui prennent la forme de prestations d’accompagnement dans le domaine de la recherche d’emploi, de logement, etc.

Les fonds d’aide aux jeunes apparaissent comme complémentaires de ce que pourra être le « RSA jeunes », mesure qui a été inscrite à l’article 135 de la Loi de finances pour l’année 2010. Alors que le RSA s’adresse davantage à des personnes qui ont déjà travaillé, les FAJ concernent des jeunes qui n’ont jamais travaillé ou très peu.

* Lire la Lettre de la DREES :

Lettre n° 721 - mars 2010 (PDF - 730.8 ko)

buy dutasteride flagyl 400mg buy generic dilantin in mexico http://www.jccc-chi.org/buy-tenofovir-gel/ tadalista 20 super active information about noroxin 400mg tablets azithromycin oral doxycycline australia rifaximin nitazoxanide fluconazole tab bicalutamide 50 mg cost in united states india generic accutane airborne buy seroquel 50 mg buy attentrol without a prescription benicar france generic femara price bupropion drug generic equivalent norvasc information purchase 40 mg lasix about tretinoin for sale gleevec 400 mg non prescription nexium lanoxin best 250 mcg buy imatib without a prescription rifagut 200 mg tablet in united states soranib tab http://blogtrepreneur.com/tadora-for-sale/ femara 2.5mg tablets acyclovir 800 mg tablet prilosec 20 mg capsule exelon online metoprolol 625 mg veenat 400 mg price fluconazole mg tablet buy discount diflucan celecoxib 200 mg esomeprazole buy in mayami careprost made in india in uk tadalafil professional online zovirax canadian http://inilex.com/anastrazole/ buy generic vermox http://azbiltmoregc.com/diclofenac-sandoz/ doxycycline 500mg zofran cheap careprost mexico generic penegra more otc prevacid tretinoin canada more info about drug plavix buy imatib canada bupropion cost rulide az 500 mg cheapest amoxicillin more acyclovir manufacturer by