Le site du CNLE

> Accueil > Dossiers thématiques > Insertion des jeunes > Les outils de l’insertion des jeunes > L’insertion professionnelle > EPIDE / Défense deuxième chance

EPIDE / Défense deuxième chance

Imprimer cette page

[7 septembre 2010] L’EPIDE gère des centres de formation civils, organise les programmes pédagogiques dispensés dans ces centres et accueille et héberge les jeunes en internat dans le cadre de ces parcours qui peuvent durer de 8 mois à 2 ans.

Créé par l’ordonnance du 2 août 2005, l’Etablissement Public d’Insertion de la Défense, EPIDE, est placé sous la triple tutelle des ministères chargés de la Défense, de l’Emploi et de la Ville.

La nature juridique :

L’EPIDE est un établissement public administratif chargé de piloter le dispositif "Défense,2ème chance".

Les missions :

Elle a pour mission d’assurer l’insertion sociale et professionnelle de jeunes en difficulté scolaire, sans qualification professionnelle ni emploi, en risque de marginalisation et volontaires au terme d’un projet éducatif global , la formation dispensée contribuant à une insertion durable.

Statut des jeunes :

Les jeunes sont civils et volontaires : ils signent un contrat avec l’établissement pour une durée initiale de 8 mois qui pourra être renouvelée sans que la durée totale n’excède 24 mois.

Ils sont internes, disposent d’une couverture sociale et médicale.
Ils portent un uniforme visant à éliminer tout risque de discrimination sociale et doivent respecter le règlement intérieur des établissements.

Les jeunes perçoivent une allocation de 300 € par mois dont une partie n’est versée qu’en fin de parcours.

Conditions d’accès :

- Etre volontaire ;

- avoir entre 18 et 25 ans révolus ;

- être sans qualification, ni emploi ;

- être en situation de retard ou de difficulté sur le plan scolaire ;

- être en règle ou prêt à se mettre en règle avec la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) ;

- être apte médicalement.

Voir la plaquette institutionnelle

Des éléments du bilan :

Depuis sa création à l’initiative de Michèle Alliot-Marie ministre de la Défense et de Jean-Louis Borloo, ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, l’établissement public d’insertion de la Défense (EPIDe) compte aujourd’hui 21 centres « Défense, 2ème chance » :

Lire le bilan du dispositif « Défense, 2ème chance »

Lire le rapport paru le 18-03-2009