Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > La lutte contre la pauvreté n’est pas encore une priorité du président et de son gouvernement

La lutte contre la pauvreté n’est pas encore une priorité du président et de son gouvernement

Imprimer cette page

[11 juillet 2018] Je ne suis pas de ceux qui croient que l’on peut supprimer la souffrance en ce monde…mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère. (Victor Hugo)

Attendues depuis le mois d’avril, repoussées au mois de juillet, les décisions sur la stratégie de la lutte contre la pauvreté du gouvernement vont, une fois de plus, être repoussées dans le temps.

Il y a 5 ans le plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et l’inclusion sociale avait démarré dès le mois de janvier 2013. Le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion aurait dû être renouvelé depuis presque un an, mais les multiples interpellations du Gouvernement à ce sujet sont restées sans écho. C’est pourtant cette instance qui s’est largement mobilisée lors de la consultation sur la pauvreté.

Les cris d’alerte au président de la République n’ont pas encore reçu de réponses précises.

Le foot, n’empêchait pas d’engager des maintenant le combat contre la misère, et ce n’est pas le match d’un jour !
Déjà Victor Hugo nous le rappelait : « je ne suis pas de ceux qui croient que l’on peut supprimer la souffrance en ce monde…mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère. »

Nous attendons du président de la République et de son gouvernement qu’ils soient aussi le président et le gouvernement des pauvres.

Etienne PINTE
Président du CNLE