Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Brèves > Le CNV s’interroge sur l’égalité territoriale en matière d’éducation à travers son nouvel avis

Le CNV s’interroge sur l’égalité territoriale en matière d’éducation à travers son nouvel avis

Imprimer cette page

[10 avril 2013] Le Conseil national des villes (CNV) publie ce nouvel avis intitulé "Coopérer pour une égalité éducative territoriale", près de deux ans après l’installation en 2011 d’un groupe de travail « Éducation et Territoires », qui venait en complément des travaux conduits sur le développement économique et l’emploi et renouait avec les préoccupations premières du CNV, à savoir les questions éducatives.

Venu actualiser celui de 2007, et s’appuyant sur le Rapport "Vaincre l’échec à l’école" de l’Institut Montaigne (avril 2010), ce nouvel avis envisage des dispositions inédites pour enrayer l’échec scolaire et rendre efficiente la lutte contre les inégalités territoriales.

Cet avis s’ouvre sur un rappel et un constat : réduire les inégalités en matière éducative est un enjeu essentiel dans les zones urbaines sensibles, où l’échec scolaire et les difficultés d’insertion des jeunes sont plus importants qu’ailleurs. L’Observatoire national des zones urbaines sensibles (ONZUS), dans son rapport de 2012, pointe les inégalités en matière d’orientation scolaire, de retard et de taux de réussite aux examens. En ZUS, plus qu’ailleurs, le CNV estime nécessaire de renforcer la coordination entre l’Education nationale et la politique de la ville.

Pour cela, le CNV préconise :

  • de mieux mobiliser le droit commun dans les quartiers populaires ;
  • d’éviter les effets de "substitution" entre les dispositifs ;
  • de redéfinir les modes de gouvernance ;
  • d’améliorer les démarches évaluatives et réformer la politique de la jeunesse.

En s’appuyant sur la richesse et la diversité des actions locales, le CNV structure ses recommandations autour de quatre axes forts :

1) agir avec et pour les parents ;

2) optimiser la mise en synergie de tous les acteurs de l’Education pour mieux travailler ensemble ;

3) reconnaitre, valoriser et accompagner des métiers spécifiques ;

4) adapter les locaux et installer les établissements scolaires au coeur de la cité.

Sommaire :

  • Introduction
  • L’éducation, un enjeu essentiel de la politique de la ville
  • Les sujets actuellement ou toujours en tension
  • Des recommandations inscrites dans la continuité des avis précédents et l’expertise locale
  • Neuf recommandations autour de quatre axes
  • Conclusion
Lire l’avis :

Avis CNV avril 2013 (PDF - 502.9 ko)