Le site du CNLE

> Accueil > Actualités / Presse > Brèves > "Soyons clairs" pour favoriser l’accès aux droits !

"Soyons clairs" pour favoriser l’accès aux droits !

Imprimer cette page

[2 mai 2016] PNG - 30 koLe Défenseur des droits et le Conseil d’orientation de l’édition publique et de l’information administrative (COEPIA) lancent ensemble le concours "Soyons clairs".
Destiné à récompenser les services publics innovants, ce prix du langage simple et clair a pour objectif de stimuler les initiatives en faveur de l’amélioration de la clarté et de la qualité des écrits d’information administrative.

Le langage administratif, même lorsqu’il est destiné à l’information du public, ne brille pas toujours par sa clarté. Il peut rendre difficile la connaissance des droits par les usagers et freiner leurs démarches. Or, l’accès aux droits est un élément capital d’une bonne conduite des politiques publiques, et une condition de leur efficacité. Il peut être freiné par la crainte à l’égard d’une administration souvent jugée complexe et inaccessible, particulièrement pour les personnes en difficulté.

C’est pourquoi le défenseur des droits, dont le respect des droits des usagers des services publics est l’une des quatre grandes missions, s’est engagé aux côtés du Conseil d’orientation de l’édition publique et de l’information administrative (COEPIA) par la création du prix "Soyons clairs". Lancé le 4 avril 2016, avec le parrainage de Jean-Vincent Placé, Secrétaire d’État en charge de la Réforme de l’État et de la Simplification, il doit inciter les administrations à développer une communication plus accessible, afin de faciliter tant la vie des usagers que leur propre travail.

Tous les projets ayant pour objectif la clarté du langage administratif à travers tout type de communication écrite (courrier, courriel, SMS, site internet…) peuvent être présentés. En effet, les nouvelles technologies renforçant l’impact et la variété des écrits d’information administrative, les bonnes pratiques d’accessibilité et de clarté doivent s’étendre à un champ toujours plus élargi.

Le jury sera composé de personnalités de la fonction publique, du secteur privé, des médias et de la société civile. Les projets seront sélectionnés pour la qualité de leur écrit, leur caractère innovant, leur impact sur la relation de l’administration avec les usagers, et leur potentiel de diffusion au sein des services publics.

Les équipes des projets lauréats seront récompensées par des prix, et leurs chefs d’équipe participeront à un voyage d’études à l’étranger.

Clôture des candidatures le 31 mai 2016

Pour aller plus loin :
* Communiqué de presse du Défenseur des droits et du COEPIA.
* Livret et dossier de candidature.