Le site du CNLE

> Accueil > CNLE > Présentation du CNLE > Composition du CNLE

Composition du CNLE

Imprimer cette page

[22 octobre 2019] Depuis sa modification actée par le décret n° 2019-1077 du 22 octobre 2019, le CNLE est composé de 65 membres, outre son président, répartis en 5 collèges.

Depuis le décret du 22 octobre 2019 portant modification du la composition du CNLE, le CNLE compte 65 membres dont la moitié sont des personnes en situation de précarité.

Le CNLE est composé de 65 membres divisé en huit collèges qui sont les suivants :

1. Collège des élus et représentants de l’action sociale territoriale
Composé de 8 personnes :
- Un député, désigné par le président de l’Assemblée nationale ;
- Un sénateur, désigné par le président du Sénat ;
- Un conseiller régional, nommé par le Premier ministre sur proposition de l’Association des régions de France ;
- Deux conseillers départementaux, nommés par le Premier ministre sur proposition de l’Assemblée des départements de France ;
- Un maire, nommé par le Premier ministre sur proposition de l’Association des maires de France ;
- Le président de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale ;
- Un maire ou un président d’établissement public de coopération intercommunale sur proposition de France Urbaine ;

2. Collège des associations
- Huit représentants des personnes morales, autres que l’Etat et les collectivités territoriales, concourant à l’insertion et à la lutte contre les exclusions, nommés par le Premier ministre sur proposition du ministre chargé des affaires sociales.

3. Collège des partenaires sociaux
- Huit représentants nommés par le Premier ministre sur proposition des organisations syndicales nationales de salariés représentatives au sens de l’article L. 2121-1 du code du travail et des organisations professionnelles nationales d’employeurs représentatives ;

4. Collège des personnes qualifiées
- Huit personnalités désignées en raison de leurs compétences en matière de lutte
contre la pauvreté et l’exclusion sociale nommées par le Premier ministre sur proposition du ministre chargé des affaires sociales ;

5. Collège des personnes concernées
Trente-deux personnes en situation de pauvreté ou de précarité, nommées par le Premier ministre à la suite d’un appel à manifestation d’intérêt auprès des associations qui agissent dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

- Le président du Conseil économique, social et environnemental est membre de droit du conseil.

Invités du conseil
- Les ministres chargés des affaires sociales, du budget, des collectivités territoriales, de la culture, de l’éducation nationale, de l’économie, de la jeunesse, de la justice, du logement, de la santé, des sports, du travail, de l’emploi, de la famille, de la ville, de l’outre-mer, des droits des femmes, de l’égalité des territoires, ou leurs représentants ;
Le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, le directeur de la Caisse nationale des allocations familiales, le directeur de la Caisse centrale de mutualité sociale agricole, le directeur général de Pôle emploi et le délégué général de l’Union sociale pour l’habitat ou leur représentant ;
Le président du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, le président du Conseil de l’inclusion dans l’emploi, le président du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse, les deux vice-présidents du Conseil national des villes, le président de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale et le président du Haut Conseil du travail social ;

Un représentant des associations familiales désigné par l’Union nationale des associations familiales et un représentant de la Commission nationale consultative des gens du voyage.